A Miami, la course pour stopper Zika

Un article de Le Monde
August 10, 2016

« Moustique, t’es dingue. Nous, on fait la fête. » L’inscription aura duré le temps d’un week-end. Dessinés à la craie devant le R House, un bar branché de Wynwood, le quartier des artistes, hipsters et touristes de Miami, en Floride, les mots ont été balayés par les pluies torrentielles et la réalité des chiffres : le virus Zika s’est installé dans ce petit district de la cité floridienne, vite surnommé par ses habitants, partagés entre inquiétude et insouciance, la « hot zone » ou le « ground zero » de l’épidémie.

 

Selon un bulletin diffusé mardi 9 août, les autorités sanitaires y ont recensé treize personnes contaminées localement – dix-sept au total pour l’agglomération de Miami. Il s’agit là des premiers cas de transmissions « autochtones », survenues aux Etats-Unis à la suite d’une piqûre de moustique subie par les malades sur leurs lieux de vie et non pas lors d’un déplacement à l’étranger.


En savoir plus sur ici

0