Pénuries de vaccins : les pharmaciens tirent la sonnette d'alarme

Un article de Pourquoi docteur?
July 27, 2015
« C'est insupportable, comment peut-on manquer de vaccins en 2015 en France ? Si la situation dure des années, cela pourrait être dramatique en termes de santé publique, on a l'impression de devenir un pays sous-développé ». Voilà le cri de colère d'une pharmacienne installée à Nanterre (Hauts-de-Seine, 92) face à la pénurie de vaccins qui sévit actuellement en Ile-de-France.
 
 
Les tiroirs des pharmacies vides 
 
Dans les tiroirs de cette pharmacie où s'est rendu Pourquoidocteur, les lots de vaccins se font, en effet, rares. Plus de doses du BCG (Bacille de Calmette et Guérin) destiné à protéger contre la tuberculose, depuis septembre 2014 ; pareil pour l'Infanrix tetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche) et l'Infanrix quinta (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB) qui sont absents des rayons depuis décembre 2014. 
Une situation problématique pour de nombreux parents à un mois de la rentrée scolaire, puisque les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite sont obligatoires pour les enfants qui vont rentrer à l’école ou à la crèche (calendrier vaccinal 2015) en septembre.
Seule bonne nouvelle dans cette officine, les carences pour les vaccins ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole) viennent de se terminer.
 
0