Sida, tuberculose, paludisme : 17 millions de vies sauvées par le Fonds mondial depuis sa création

Un article de Le Monde
September 22, 2015
L’impact des actions menées par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme est de plus en plus important, se félicite ce partenariat international, créé en 2002 pour faire face aux trois pandémies. Son rapport annuel, rendu public lundi 21 septembre, évalue à 17 millions, à la fin de 2014, le nombre de vies qui ont été sauvées grâce à ses interventions depuis qu’il est en activité. L’objectif pour la fin de 2016 est de parvenir à 22 millions de vies sauvées en cumulé.
 
En 2015, 8,1 millions de personnes bénéficient d’un traitement antirétroviral grâce aux programmes soutenus par le Fonds mondial, soit 54 % des 15 millions de patients ayant accès aux médicaments contre le VIH, ce qui représente une progression de 22 % par rapport à l’année précédente. De même, le nombre de cas de tuberculose détectés et traités s’est accru de 11 % en un an, atteignant 11,3 millions de personnes.
 
Outils indispensables de protection des enfants contre le paludisme — ils en sont les principales victimes —, ainsi que de leurs familles, les moustiquaires imprégnées d’insecticide ont été encore plus massivement distribuées par le Fonds mondial : 548 millions, soit une augmentation de 32 % par rapport à 2014.
 
Ces interventions croissantes ont fait reculer d’un tiers le nombre de personnes qui meurent du VIH, de la tuberculose ou du paludisme dans les pays où le Fonds mondial agit. Elles rendent celui-ci optimiste quant à l’atteinte des objectifs fixés dans sa stratégie pour la période 2012-2016 : réduire de 10 millions le nombre de morts et éviter entre 140 millions et 180 millions d’infections.
 
Common Vaccine Taxonomy: 
0