Tuberculosis (BCG)

Beyond Ebola, keeping patients and health workers safe

Dr Doussou Touré arrives for work at Coléah Medical Centre. She washes her hands from a bucket set up in front of the building, proceeds to a screening area where her temperature is checked and recorded and only then enters the bustling facility that she supervises.
 
“Ebola is under control now, but we try to keep up the infection prevention and control systems that were put in place during the outbreak,” Dr Touré says, pointing to several sturdy, brightly-coloured bins, each one designated for the disposal of varying waste matter.
 
Undefined

La pénurie du vaccin antituberculeux se confirme, la Pologne apporte son aide

 
Cette situation a forcé le haut conseil de la santé publique à mettre en place certaines recommandations en cette période de manque de doses de vaccin. En attendant un renouvellement des stocks, ce sont des injections antituberculeuses venant de Pologne qui seront utilisées.
 
Un vaccin BCG prioritaire pour certaines situations à risque
 
Undefined

China needs tougher enforcement of vaccine regulation: WHO

China must strengthen regulation of its market for vaccines, the World Health Organization (WHO) said on Monday, after a bust of an illegal black market drugs ring this month underscored the country's regulatory weaknesses.
 
Police have arrested more than 130 suspects over a scandal in which 310 million yuan ($48 million) of illegal vaccines was sold onto the market. The value of the illegal trades could be as much as $90 million.
 
Undefined

Afrique: Vaccination infantile - L'Afrique, le continent le moins protégé

La première conférence ministérielle africaine sur la vaccination a ouvert ses travaux, le mercredi 24 février 2016 à Addis Abeba en Ethiopie. Des ministres de la Santé, des Finances, des experts, des décideurs, des bailleurs de fonds et de la société civile réfléchissent aux moyens les plus efficaces afin de parvenir à une couverture vaccinale de tous les enfants du continent.
 
Etendre la vaccination afin de parvenir à une couverture universelle est le nouveau challenge que les dirigeants africains et leurs partenaires veulent se donner en matière de santé.
Undefined

Malgré une baisse spectaculaire des décès, la tuberculose reste une maladie mortelle importante dans le monde

Le taux mondial de décès par tuberculose a été quasiment divisé par deux depuis 1990, mais plus de 4 000 personnes continuent de mourir chaque jour de cette maladie évitable, indique le Rapport 2015 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde (en angles) de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), publié le 28 octobre.
La tuberculose, comme le VIH, est une cause majeure de décès, avec 1,5 million de personnes décédées de cette maladie en 2014, dont 400 000 étaient séropositives au VIH.
 
Undefined

La mortalité due à la tuberculose a baissé près de moitié depuis 1990

La lutte contre la tuberculose porte ses fruits, avec un taux de mortalité annuel à peu près égal à la moitié de ce qu’il était en 1990. Néanmoins, 1,5 million de personnes sont mortes de la tuberculose en 2014 et la plupart de ces décès auraient pu être évités, selon le rapport 2015 de l’Organisation mondiale de la Santé sur la lutte contre la tuberculose dans le monde, Global Tuberculosis Report 2015, publié aujourd’hui à Washington.
 
Undefined

Tuberculosis now rivals AIDS as leading cause of death -WHO

For the first time, tuberculosis infections rivaled HIV/AIDS as a leading cause of death from infectious diseases, the World Health Organization said in a report released on Wednesday.
 
It found that during 2014, 1.1 million people died of TB in 2014. During the same period, HIV/AIDS killed 1.2 million people globally, including 400,000 who were infected with both HIV and TB.
 
Undefined

90 cas de tuberculose à la Médina : La population demande des centres de dépistage

Le taux des malades atteints de tuberculose semblent élevés à la Médina. Le dernier bilan relève 90 nouveaux cas de la maladie soit une augmentation de 42%. Et pour les raisons de cette forte prévalence, Mouhamadou Ly, le médecin chef du district sud,  d’indiquer que « la Médina concentre le plus grand taux, parce qu’il y a beaucoup de problèmes pathologiques, surtout la tuberculose. On rencontre toujours des cas. Si la maladie est présente dans cette zone, c’est parce qu’il y a une forte densité de la population.

Undefined

Sida, tuberculose, paludisme : 17 millions de vies sauvées par le Fonds mondial depuis sa création

L’impact des actions menées par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme est de plus en plus important, se félicite ce partenariat international, créé en 2002 pour faire face aux trois pandémies. Son rapport annuel, rendu public lundi 21 septembre, évalue à 17 millions, à la fin de 2014, le nombre de vies qui ont été sauvées grâce à ses interventions depuis qu’il est en activité. L’objectif pour la fin de 2016 est de parvenir à 22 millions de vies sauvées en cumulé.
 
Undefined

Pages